Un joueur gagne 40 000€ sur Unibet qui refuse de le payer

Pierre, un jeune homme de 22 ans, a récemment gagné la coquette somme de 40 000€ à la roulette en ligne, un gain que l’opérateur Unibet refuse de lui payer. Dans une récente interview, le joueur a indiqué sans gêne qu’il était bel et bien un joueur compulsif, et ce depuis de nombreuses années. Ils jouent ainsi très souvent dans les établissements de jeux d’argent mais surtout sur les casinos en ligne afin de pouvoir jouer discrètement pour ne pas alerter ses parents. Ce sont tous les types de jeu de casino auxquels Pierre joue : machines à sous, poker, roulette, baccarat en ligne

Le joueur indique également jouer de grosses sommes d’argent et avoir perdu beaucoup d’argent en plusieurs années. Mais depuis 2016, il déclare que la chance semble avoir tourné étant donné qu’il a commencé à gagner de jolies sommes. Il a tout d’abord remporté 10 000€ à la roulette, un gain qui a rapidement évolué jusqu’à 20 000€, pour atteindre la somme de 40 000€. Pierre s’était fixé comme limite 40 000€ de gains avant d’arrêter de jouer. Il souhaitait en effet pouvoir utiliser cet argent afin de financer des études de kinésithérapie ainsi que l’achat d’une voiture.

Mais la plateforme sur laquelle le joueur a remporté ce gain refuse aujourd’hui de le payer. La raison de ce refus de la part d’Unibet réside dans le fait que Pierre a indiqué les coordonnées bancaires de son cousin qui s’avère être interdit de jeu lorsqu’il a demandé à l’opérateur le paiement de son gain. Le joueur ne souhaitait en effet pas que ses parents soient au courant de son gain dans la mesure où ceux-ci ont accès à son compte bancaire. Il a donc décidé d’attaquer l’opérateur en justice afin de pouvoir récupérer ses 40 000€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>