Sinopec, des résultats en chute libre

Le géant du pétrole chinois Sinopec a rendu public ses résultats pour l’année 2015. Concernant son profit net, celui-ci est en fort recul dans la mesure où le groupe, qui rappelons-le est détenu en partie par l’Etat chinois, a récolté un profit de 32 milliards de yuans alors que ce même bénéfice était de 46 milliards de yuans en 2014. Sinopec justifie cette baisse par la conjoncture incertaine de l’économie mondiale ainsi que la variation des cours du pétrole qui ont incontestablement pesé sur les résultats financiers du groupe. Cette débâcle n’est d’ailleurs pas propre au secteur du pétrole mais a également touché les grands groupes énergétiques qui sont forcément dépendants des cours de l’or noir. Concernant le chiffre d’affaire, celui-ci a également baissé de près de 30% pour s’estimer à 1,98 milliard de yuans. On notera enfin que la production de pétrole brut de l’entreprise a chuté de 3,1% pour s’élever à 472 millions de barils produits.

Sinopec relégué à la troisième place

Ces résultats ont aussi une conséquence symbolique puisque le groupe a perdu sa place de second dans le classement des groupes énergétiques chinois étant donné que sa production de barils a baissé en 2015. Sinopec a été dépassé par le groupe CNOOC, avec une production supérieure puisque celle-ci s’élève désormais à 496 millions de barils par an, contre 472 millions pour Sinopec.

Ou placer son argent dans de telles conditions ? Manifestement pas dans des actions pétrolières chinoises. Pour investir en bourse de manière intelligente dans un tel contexte, il faut privilégier les valeurs qui sont le moins sujettes à la volatilité et qui peuvent résister sur le long terme à des phénomènes comme la baisse des matières premières.